L'aquarium

Première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules...Un blog pour soulager ma mère qui n'en peut plus que je l'appelle toutes les 5min pour lui parler de toutes mes meeeerveilleuses découvertes

14 août 2007

Vélib, Vélib...

Du Vélib, ça on en parle. Oui ! Mais à Amiens ? Que se passe-t-il pour les vélos ?
Parce qu'il faut le savoir, même si je suis obligée de traverser ma petite maison, de survoler la table de cuisine, d'éviter le sèche linge et de faire attention de ne pas me prendre les roues dans le tapis pour faire sortir mon vélo de sa petit cour et le faire rejoindre son terrain de jeu préféré : la rue, et bien malgré tout ça, je reste une adepte du vélo quand il s'agît d'aller en centre-ville. Pouvoir se garer juste devant le magasin convoité alors que tout le centre-ville est piéton, quelle joie ! Quel sentiment de liesse par rapport aux fois où l'on fait le même trajet, mais en voiture, où il faut trouver une place de parking, courir après un parcmètre, laisser sa petite aubole, recourir jusqu'à la voiture, marcher des plombes jusqu'aux rues commerçantes... Oui dans ces cas-là, prendre son vélo est jubilatoire !

Et depuis ma selle, j'ai l'immense plaisir d'observer les efforts de la mairie en faveur de la vélocipédie urbaine, et je rigole (jaune). D'un côté, il y a les vélos verts, sur lesquels je n'ai rien à dire, si ce n'est qu'il est regrettable qu'il n'existe pas plus de points de location (un seul, ça fait pas beaucoup quand même), ce qui du coup semble favoriser une certaine tendance à l'appropriation par Pierre, Paul ou Jacques, qui ayant utilisé le vélo vert pour rentrer chez lui, ne va pas le ramener au point de location pour refaire à nouveau le trajet... à pied ! Le principe de pouvoir louer son vélo à un endroit, et de pouvoir le déposer à un autre, sans aller jusqu'à une débauche de bornes comme à Paris, me semble tout de même assez intéressante pour que la mairie se penche sur la question, mais cela na pas l'air d'être le cas. Bon en même temps, j'avoue ne pas être une fidèle des informations municipales, je ne me base que sur ce que je vois, mais quand même...

Bon allez, tout ça c'est bien joli, mais ce qui me fait vraiment le plus rire, ce sont les pistes cyclables. Ah ça ! On en fait de la piste cyclable ! Là ou s'est inutile et surtout là où c'est pas trop dur. Parce que la rue est large et calme, ou parce qu'il existe déjà une contre-allée, que le cycliste extrèmement débrouillard aurait su trouver tout seul même s'il n'y avait pas eu la si jolie bande verte et le petit panneau bleu.
C'est vrai que c'est pas facile de se creuser les méninges pour résoudre des problèmes de partage de la chaussée là où il y en a vraiment(des problèmes, hein, pas des chaussées !). Alors que c'est tellement simple de faire des kilomètres de pistes cyclables bien visibles de l'électeur, sans trop se casser la tête.  Agir pour le confort et la sécurité des cyclistes ? Non ! Peaufiner sa communication pour la prochaine élection ? Oui !
Alors là vous vous dites, Gaëlle elle exagère un brin, elle est de parti pris parce que la Mairie n'est pas du côté qu'elle voudrait, elle a les boules d'avoir pour Président un nain teigneux alors elle s'énerve toute seule dans son coin. Qu'est-ce qui nous prouve tout ça, d'abord ?
Allez, voici donc un exemple.

P1080001

Voilà une belle piste cyclable toute neuve, qui est un cas typique illustrant l'atticle 22 : déme..dez-vous ! En arrivant sur le carrefour, plus rien ! Enfin, si. Une flèche qui t'indique que par là-bas, c'est free-style. Ben oui, c'est trop compliqué vous comprenez. Alors que c'est justement là que le cycliste aurait besoin d'un coup de main signalisation.

Résultat, et sans transition, pour me radoucir l'humeur, voilà ce que je fais en rentrant chez moi :

P8020055

Oouuhh ! Que c'est choupinou ces pitites religieuses au chocolat...

Aaaahh ! Ca va déjà mieux...

Posté par Gaelle UP à 12:48 - Révolution ! - 7 Poisson(s) dans l'eau - Permalien [#]

Derniers poissons nageant par ici

  • Ca serait bien que lé vélib s'étende en banlieue parisienne maintenant !

    Posté par vélib, 27 novembre 2008 à 11:32
  • Comment qu'elles sont trop belles les religieuses. Moi qui vient juste d'enfin maîtriser mon nouveau four et d'arriver à sortir des choux potables, je sens que ce week-end ça va être atelier chou à la crème. Les choux sont très réguliers, tu les fais à la poche à douilles ?
    Sinon je confirme, les velib que tu poses où tu veux, c'est quand même super pratique.

    Posté par Papa de Sigmund, 14 août 2007 à 16:13
  • moi,

    j'en veux des religieuses comme ça, miam miam !

    Posté par verodeco, 15 août 2007 à 09:55
  • Allez, si t'es sage, tu n'en auras !

    Posté par Gaëlle, 15 août 2007 à 11:43
  • > Papa de Sigmund : j'utilise bien une poche à douille et d'ailleurs ça sert pour tellement de choses en cuisine que je me demande comment j'ai pu m'en passer aussi longtemps ! Mais si tu n'en as pas, peut-être qu'un bib en plastique mou ferait l'affaire... A tenter.

    Posté par Gaëlle, 18 août 2007 à 13:46
  • J'ai déjà vu...

    Une bande cyclable se terminer dans un mur... Véridique. Ca devait partir d'un sentiment. Bravo de ne pas baisser les bras et de poursuivre la pratique du vélo à Amiens. A Lille, il y a du mieux mais ce n'est pas encore ça non plus...

    Posté par Steph!, 23 août 2007 à 11:46
  • Pas si persévérante...

    > Steph! : Enfin... Ma pratique du vélo en aura quand même pris un coup pendant cet été absolument pas idéal pour jouer de la pédale : c'est que je suis courageuse, mais pas téméraire, alors la pluie, c'est radical pour me faire préférer le volant au guidon ! Mais ne désespérons-pas... peut-être une belle arrière saison sera-t-elle l'occasion de refaire travailler mes petits mollets.

    Posté par Gaëlle, 23 août 2007 à 15:37